ECHOS DE LA REUNION DE l’EAP

Lundi 3/12, l’Equipe d’Animation Pastorale s’est réunie avec les prêtres.
Les échanges ont porté sur le thème de la FRATERNITE et des initiatives à prendre pour que l’ensemble de la paroisse entre dans une conversion missionnaire.
Les décisions suivantes seront mises en oeuvre.

FRATERNITE

Les relais locaux se chargeront d’assurer un lien fraternel avec ceux et celles qui ont eu des contacts avec la paroisse à l’occasion d’un baptême, d’un mariage, d’obsèques ou d’une demande particulière. Ceci afin de créer un tissu conjonctif et un réseau paroissial frater nel. L’équipe paroissiale d’accueil renouvelée et redéployée engagera un effort pour être davantage visage d’une église fraternelle et bienveillante qui accueille chacun, chacune dans la vérité de sa vie, avec une infinie bienveillance.

ACCUEIL OUVERTURE A TOUS ET POTS D’AMITIE

A l’occasion des célébrations dominicales, à l’initiative des relais locaux, un accueil personnalisé sera assuré à l’entrée, voire à la sortie, avec ponctuellement des pots d’amitié, en particulier à la période de Noël.

ECHANGE de SERVICES

Sera mis en place dans chaque église, un panneau avec une double entrée: des demandes de service gratuits, correspondant à des besoins domestiques ponctuels et des réponses correspondantes.

LES DIMANCHE AUTREMENT: convivialité et partage

Sera poursuivie à l’occasion des Dimanche Autrement la dynamique de rencontre inter clochers et inter générationnelle. Un rappel et un souhait: à l’occasion des dimanche autrement, une rencontre conviviale est proposée à l’issue de la messe, rue Caroline: on y partage un repas où est mis en commun ce que chacun apporte (sucré ou salé, boissons) et on lie connaissance avec ceux et celles que l’on ne rencontre pas habituellement. Donc, concrètement, à ce repas chacun apporte avant la messe ou juste après du salé ou du sucré à partager ; on ne vient pas les mains vides. Ces aliments sont mis en commun sur une table, buffet. On prend place à une table pour rencontrer d’autres et pas forcément ceux que l’on connaît déjà. On se sert modérément sur le buffet en veillant à ce qu’il y en ait pour tout le monde… C’est vraiment un moment de partage…où chacun est serviteur.

Impression sur les dimanche autrement…

Quand cette initiative s’est mise en place, j’ai d’abord pensé que c’était encore une idée du curé et de son équipe et que cela allait bousculer mes habitudes… j’ai d’abord voulu aller dans une autre église ou changer d’heure…
Très vite, je ne sais pas ce qui m’a manqué… et j’ai lu les explications, la sensibilisation à travers les justifications données à la messe et sur la feuille paroissiale… J’ai compris les enjeux: sortir de mon clocher et comprendre que ma paroisse c’était plus grand…. Je suis venue et j’ai découvert des visages, une belle animation. J’ai eu l’impression qu’on est plus fort, plus vivants ensemble…. L’accueil, les chants, les enfants du catéchisme. Un jour le curé m’a expliqué par comparaison, qu’il serait absurde que le dimanche j’aille prendre le déjeuner de famille dans une autre maison, comme si je tournais le dos à ceux et celles qui appartiennent à ma communauté.
Au résultat cela m’a fait grandir dans ma compréhension de l’Eglise… K.B

Fini de dire: « on a toujours fait comme ça ! » ou « Je veux ma messe de minuit ».
Le diocèse s’est engagé dans un mouvement de conversion pastorale.
Il s’agit de retrouver une dynamique de croissance… On n’est trop installé dans une pastorale de la conservation et on voit les effectifs se raréfier tout doucement mais inexorablement… Il faut redevenir créatif pour conduire toujours plus de personnes à rencontrer le Christ et à s’y attacher…
Les prêtres ne sont pas là pour administrer des soins palliatifs à un corps mourant; plutôt que de disparaître progressivement, même dans le confort, l’Eglise doit retrouver une jeunesse missionnaire.