Le Sacrement de confirmation

À en juger par les effets que produit la Confirmation, ce Sacrement est particulièrement adapté à notre époque. «  La Confirmation, affirme le pape François, nous accorde une force particulière reçue du SaintEsprit pour diffuser et défendre la foi, pour confesser le nom du Christ, et pour ne jamais avoir honte de sa foi. »

Témoignages

«  Je suis français, mais je suis né dans un pays lointain. Il y a six ans que je vis en France et je vais passer le bac dans pas longtemps. J’étais très heureux de le recevoir le sacrement de Confirmation, et pendant la retraite de préparation, je ne cessais de remercier le Seigneur pour tout ce qu’il a fait pour moi. Je voudrais partager avec vous un texte qui m’a aidé à comprendre à quoi sert la confirmation: Baptême et confirmation transmettent l’Esprit Saint et ses dons. Confirmer, c’est rendre plus ferme, plus solide. Être confirmé, c’est recevoir une force pour vivre en tant que chrétien.  Confirmer, c’est assurer qu’une chose est vraie. C’est la force même de Dieu, celle de l’Esprit Saint. C’est ainsi que la grâce de la confirmation donne de grandir dans la relation filiale à Dieu. Baptême et confirmation transmettent l’Esprit Saint et ses dons, mais comme la naissance et la croissance ne peuvent pas être intervertis, ainsi le sacrement de la croissance dans l’Esprit Saint (confirmation) doit être précédé par celui de la naissance dans l’Esprit (baptême). » Je me rappelle que l’évêque a mis l’onction (le saint chrême) sur mon front et qu’il a prononcé ces mots « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu  ». Oui, je crois profondément que l’Esprit Saint, ce souffle de Dieu, m’aide à prononcer ma foi, qu’il me donne l’Espérance, qu’il m’apprend à aimer. Êtes-vous conscient que le désir d’aimer et d’être aimé est énorme chez nous, adolescents ? Que l’Esprit Saint  à nous les jeunes nous donne une bonne croissance aussi bien du corps que de l’esprit et qu’il nous aide aussi à bien réussir notre vie ! »

Jonathan

« C’est en m’éloignant de l’Eglise que je me suis aperçu que Dieu comptait pour moi, que j’avais besoin de lui. Je crois que Dieu vit avec moi. Dans les moments de cafard, je fais appel à lui. Les jours où je trouve que ce qui m’arrive est bien, je me dis que c’est un cadeau de Dieu. Il est pour moi une grande force, dans la joie comme dans les difficultés. Je crois que Dieu donne mais qu’il ne le fait pas sans moi. C’est quelque chose que l’on fait ensemble. Il me donne sa présence. Je crois en sa présence. Je veux continuer à vivre avec lui. L’Evangile m’intéresse même si parfois je ne le comprends pas. Quand Jésus dit qu’il n’est pas venu pour nous juger mais pour nous guérir, cela me pousse à aller vers lui. Mais comment continuer à connaître l’Evangile et JésusChrist sans passer par l’Eglise catholique  ? J’ai entendu parler de la foi par mes parents qui sont catholiques ; je suis allé au catéchisme ; les quelques amis croyants que j’ai appartiennent à l’Eglise catholique. Je ne connais pas d’autre lieu pour pouvoir entendre parler de Dieu et de Jésus-Christ. C’est pourquoi, j’ai voulu recevoir la confirmation dans la seule Eglise que je connaisse. »

Inès

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON