Marie figure de l’Eglise !

“Ecce, Fiat, Magnificat!” Trois mots résument les paroles de Marie dans l’Évangile, et jalonnent le chemin spirituel de tout baptisé.

Ecce

Lorsque Marie reçoit la nouvelle qu’elle deviendra la Mère de Dieu, sa première réponse sera de dire “Ecce ancilla Domini ” Je suis la Servante du Seigneur. Le mot Ecce se traduit par “Me voici” La première réponse de Marie est de s’offrir comme disponible au Seigneur, tout comme Isaïe a dit: “Je suis là. Envoyez-moi!” La leçon que j’apprends à travers cela est d’être toujours et entièrement disponible pour le Seigneur, de pouvoir dire, chaque fois qu’il appelle, “Ici, je suis envoyé », sans hésiter. Marie n’hésita pas et sa réponse fut une confiance absolue. Si seulement je pouvais être pareil! Alors je dis maintenant: « Ecce” , me voici Seigneur, fais de moi ce que Tu veux, envoie-moi où Tu veux que j’aille. Je me mets à ta disposition.”

Fiat

Fiat est la réponse de Marie à Dieu.

Oui ! Qu’il en soit ainsi!” Le même mot que Dieu a utilisé lors de la création du monde, quand il a dit: “Que la lumière soit!” Les paroles de Marie font écho aux paroles de Dieu lorsqu’elle accepte son rôle dans la Nouvelle Création, la Nouvelle Alliance, qui est la venue du Messie. Elle aurait pu dire pourquoi ? ou même dire non. Elle lâche prise et consent au projet de Dieu, elle coopère de tout son être au mystère du salut. Souvent, j’hésite à dire “Oui”, car je veux connaître le pourquoi et le comment à l’avance. Que l’Esprit Saint me donne la force de dire “Oui!” avec la même fermeté de résolution que Marie, sans prétendre tout connaître du plan de Dieu.

Magnificat

L’un des plus grands hymnes de louange de la Bible est la prière de Marie, le Magnificat: “Magnificat anima mea Dominum ” “Mon âme magnifie le Seigneur.” Ma vie aussi devrait être un hymne de louange à la gloire de Dieu, pour sa bonté, pour son amour et sa sollicitude, pour sa miséricorde manifestée en Jésus. Le plus souvent, je me retrouve à gémir et à me plaindre de circonstances , de responsabilités, d’événements quotidiens, alors que mon âme devrait être pleine de joie et de reconnaissance.

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON