Rentrée paroissiale: la paroisse a de l’avenir !

NOTRE PAROISSE SE CONSTRUIT AU FIL DES MOIS ET NOUS SOMMES ENGAGÉS DANS LA « CONVERSION PASTORALE » SUSCITÉE PAR MISSION AZUR POUR MIGRER D’UNE PASTORALE DE LA CONSERVATION VERS UNE PASTORALE MISSIONNAIRE…

RAPPELONS CE QU’EST UNE PAROISSE

La paroisse est l’Eglise présente en un lieu. A ce titre, elle a pour mission d’incarner localement les trois grandes missions de l’Eglise: l’annonce de l’Evangile, la louange de Dieu, le service des hommes. “La paroisse est l’Eglise pour tout et pour tous”, résume le théologien Alphonse Borras. La paroisse a la charge d’offrir ce que l’Église juge essentiel à la naissance à la foi chrétienne, ainsi qu’à la croissance dans la vie chrétienne: prédication de la Parole de Dieu, célébration dominicale, initiation à la foi ( catéchèse), accès aux principaux sacrements (baptême, eucharistie, mariage, sacrement de la réconciliation et sacrement des malades), célébration des funérailles, engagement caritatif.

POURQUOI EST-ELLE LIÉE À UN TERRITOIRE ?

Le territoire géographique est l’un des traits distinctifs de la paroisse, même si elle ne s’y réduit pas. À la différence de nombreux mouvements et associations, la paroisse ne repose ni sur des affinités spirituelles ou théologiques particulières, ni sur une composition socioculturelle unifiée. Le fait que la paroisse soit reliée à un espace géographique a plusieurs avantages aux yeux de l’Église. Cette territorialité est en général considérée comme le moins mauvais moyen d’assurer une part de mixité et de diversité (sociale, professionnelle, générationnelle…). La paroisse peut ainsi être dite « catholique » au sens plein du terme : elle est un corps marqué par la pluralité et la diversité qui est tendu vers l’unité. L’inscription géographique de la paroisse rappelle aussi que la communauté paroissiale est au service de tous ceux qui habitent sur son territoire, catholiques et non catholiques. La vie paroissiale ne peut se réduire au simple service des plus pratiquants.

QUELS SONT LES DÉFIS DE LA VIE PAROISSIALE ?

Aujourd’hui, de nombreux défis doivent être relevés : inventer de nouvelles formes de présence pour une société qui se sécularise, répondre à la demande de « services » religieux (baptêmes, mariages…) sans s’y réduire et en évitant une dérive gestionnaire, vivre la diversité de l’Église…

CORESPONSABILITÉ DES PRÊTRES ET DES LAÏCS

La paroisse n’est pas que l’affaire des prêtres, c’est « l’Église pour tout et pour tous », « Théologiquement parlant, les fidèles qui la composent “sont l’Église” et contribuent, à ce titre, à sa mission en ce lieu », souligne Alphonse Borras, mettant en évidence l’importance de la coresponsabilité des prêtres et des laïcs. L’équipe d’animation pastorale (EAP) assure dans les faits cette volonté de promouvoir le dialogue et la concertation entre prêtres et laïcs, tout en respectant la charge pastorale du curé dont une des missions est le gouvernement (munus regendi) L’EAP représente la diversité de la paroisse : ministres ordonnés (prêtres), ministres laïcs (bénévoles ou rémunérés), personnes consacrées, fidèles… Dans la concertation, elle a la tâche de discerner les orientations à prendre, les choix à faire pour que la communauté paroissiale s’épanouisse et réponde à sa vocation d’être missionnaire.

“L’EGLISE NE PEUT PAS ÊTRE UNE BABY-SITTER QUI PREND SOIN D’UN ENFANT POUR QU’IL S’ENDORME. S’IL EN ÉTAIT AINSI, CE SERAIT UNE EGLISE ASSOUPIE” “L’EGLISE EST UNE FAMILLE DANS LAQUELLE ON AIME ET ON EST AIMÉ” “N’AYONS PAS PEUR DES ENGAGEMENTS DÉFINITIFS, DES ENGAGEMENTS QUI IMPLIQUENT ET CONCERNENT TOUTE LA VIE”

LIVRET PAROISSIAL 2020

TÉLÉCHARGEZ LE LIVRET

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON