La Trinité , modèle « inimitable » de toute communauté humaine

Réflexions à méditer à lʼ heure où la paroisse sʼest engagée dans une conversion pastorale dans la perspective ouverte par Mission Azur.

Modèle, en un sens inimitable que la figure trinitaire de Dieu, mais combien éclairant et stimulant pour nous : déjà pour notre vie dans la société humaine , trop souvent basée sur des rapports de domination, de profit, de puissance, mais aussi pour notre vie en Eglise, où la mise en oeuvre de la corresponsabilité rencontre tant de difficultés et de résistances. 

Que de provocations, d’incitations, d’appels permanents à nous laisser convertir au type de relations qui animent la vie en Dieu et façonnent sa présence parmi nous ! N’est ce pas une invitation pressante: À instaurer des rapports de réciprocité où chacun donne et reçoit: tout chrétien n’exerce sa charge ou son ministère que grâce à celui des autres; À reconnaître et accueillir les différences comme une richesse: on ne bâtit pas la coresponsabilité ecclésiale sur la mort des autres, différents de nous; À respecter l’égalité fondamentale de tous les membres du Peuple de Dieu; À subordonner toute fonction ou tout charisme particulier à la communauté qui reste première; À se sentir concerné par l’action apostolique des autres personnes et groupes; À prendre une attitude de désappropriation et de service à la suite du Christ qui fonde l’Eglise en la remettant au Père pour envoyer l’Esprit; À exercer les responsabilités comme le don d’un Autre fait aux hommes; À renvoyer sans cesse à Celui dont tout baptisé et plus encore tout ministre est l’humble témoin et l’indigne serviteur; À se mettre au service de la croissance des autres À « faire Eglise » de telle sorte qu’elle soit le signe de l’amour multiforme de Dieu parmi les hommes.

Extrait de Jean Rigal (OP) L’Eglise, obstacle et chemin vers Dieu.

LIVRET PAROISSIAL 2020

TÉLÉCHARGEZ LE LIVRET

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON