J’aime l’église

Autant le dire tout de suite, j’aime l’Église, corps du Christ et peuple de Dieu, parce que j’aime le Christ. Je la considère comme le Christ continué et répandu dans les communautés de croyants. Elle n’est pas une entreprise ou une organisation, mais une réalité vitale qui vit de la foi de ses membres de tous les temps et de tous les lieux. L’Église, c’est donc moi, toi, nous.

Si on n’entre pas par la porte de la foi, on reste à l’extérieur du mystère de l’Église, corps du Christ et peuple de Dieu en marche. Du dehors, on la voit comme une entreprise, une institution, une organisation, non comme une Ekklesia, qui signifie « assemblée convoquée ». De l’intérieur, elle apparaît comme une réalité spirituelle dynamique, une communauté de baptisés en croissance, un organisme vivant qui vit de la foi de ses membres au Christ. Ce sont les baptisés qui font l’Église, mais parfois on sent le poids des structures…Le pape François se demande comment la réalité visible de l’Église pourrait se mettre au service de sa réalité spirituelle: « En regardant le Christ, dont l’Église est le corps et qui est donc son modèle. Il est un modèle pour tous les chrétiens, notre modèle à tous ».

Sa préoccupation le salut des âmes

L’Église ne participe pas à un concours de popularité; sa préoccupation n’est pas le « vivre ensemble » dans la cité, mais le salut des âmes. Si elle change, ce n’est pas pour faire plaisir au monde, selon un plan de marketing établi, mais pour mieux remplir sa mission de faire connaître le Christ, célébrer l’Eucharistie et s’engager auprès des plus pauvres. Elle est appelée à tout donner, même imparfaitement, à la suite du Christ. Comment ne pas l’aimer, ne pas vouloir l’aimer, tant elle est humaine et divine en même temps, un peu comme nous ? L’Église n’est pas parfaite, elle est faite de pécheurs. Bernanos écrit dans Les Grands Cimetières sous la lune: « Je ne la souhaite pas parfaite, elle est vivante. Pareille au plus humble, au plus dénué de ses fils, elle va clopin-clopant de ce monde à l’autre monde ; elle commet des fautes, elle les expie, et qui veut bien détourner un moment les yeux de ses pompes, l’entend prier et sangloter avec nous dans les ténèbres. »

L’Église n’existe pas pour elle-même ni pour plaire au monde ou pour remplir les églises, mais pour que Dieu soit connu et aimé, célébré et adoré. J’aime l’Église en plein vent, née du Père, du cœur du Christ en croix, du souffle de l’Esprit. Belle et tragique Église: une dans sa diversité où tous sont égaux, sainte dans ses membres pécheurs, catholique dans son universalité, apostolique dans sa mission d’évangélisation.

(Jacques Gauthier, Pastorale-Québec)

TÉLÉCHARGEZ LE BULLETIN DE LA SEMAINE

AGENDA

février

mars 2020

avril
LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
26
27
28
29
30
31
1
Événements pour mars

1

2
3
4
5
6
7
8
Événements pour mars

2

Événements pour mars

3

Événements pour mars

4

Événements pour mars

5

Événements pour mars

6

Événements pour mars

7

Événements pour mars

8

9
10
11
12
13
14
15
Événements pour mars

9

Événements pour mars

10

Événements pour mars

11

Événements pour mars

12

Événements pour mars

13

Événements pour mars

14

Événements pour mars

15

16
17
18
19
20
21
22
Événements pour mars

16

Événements pour mars

17

Événements pour mars

18

Événements pour mars

19

Événements pour mars

20

Événements pour mars

21

Événements pour mars

22

23
24
25
26
27
28
29
Événements pour mars

23

Événements pour mars

24

Événements pour mars

25

Événements pour mars

26

Événements pour mars

27

Événements pour mars

28

Événements pour mars

29

30
31
1
2
3
4
5
Événements pour mars

30

Événements pour mars

31

LIVRET PAROISSIAL 2020

TÉLÉCHARGEZ LE LIVRET

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON