« J’aime la messe, mais je suis gênée avec l’idée que le Christ nous donne sa”chair” à manger. Qu’est-ce que cela veut dire ? »

Une pratiquante s’interrogeait récemment. Elle n’est pas la seule à se poser cette question. Les enfants vont communier aujourd’hui pour la première fois à une messe , comment leur expliquer le sens du geste qu’ils vont faire ? Un prêtre nous éclaire à partir de son expérience avec des enfants du catéchisme, le Père Dominique Fontaine

« C’est un enfant du catéchisme qui m’a éclairé. J’étais jeune prêtre, des enfants se préparaient à la communion. Comment faire comprendre que le pain devient le corps du Christ ? À bout d’arguments, une animatrice interroge les enfants : « Que dit le prêtre à la messe ? »

Au lieu de répondre : “Jésus a pris du pain et a dit : Prenez et mangez, ceci est mon corps donné pour vous”, un enfant se trompe et dit : “Jésus a pris son corps et a dit : Prenez et mangez, ceci est mon pain donné pour vous. » Une erreur très éclairante de cet enfant !

Cet enfant avait raison : il faut renverser la phrase de Jésus pour la comprendre ! Il faut avoir compris que Jésus a fait de sa vie du pain pour pouvoir dire que le pain devient le corps du Christ.

C’est toute sa vie que Jésus nous donne en nourriture Le même soir, il avait dit : “Ma vie, nul ne la prend, c’est moi qui la donne.” Il prend dans ses mains toute sa vie, sa vie de chair et de sang, toute sa personne, sa façon unique d’entrer en relation avec les gens, son énergie de vie et de communion avec Celui qu’il appelait son Père. En disant “ceci est mon corps”, c’est tout cela qu’il “met sur la table”. Et il le donne à ses disciples. Et il nous le donne.
Le pain qu’il nous donne, qu’il nous partage pour que nous puissions nous en nourrir et être en communion, c’est toute sa vie. Nous pouvons alors comprendre cette parole mystérieuse : “De même que moi, je vis par le Père, de même celui qui me mangera vivra par moi” (Jean 6, 57). Un conseil : à la communion, avant de dire “Seigneur, je ne suis pas digne “, dites dans votre coeur : “Le Christ Jésus a fait de sa vie du pain pour nos vies”. Vous verrez, cela changera votre façon de vivre l’Eucharistie. Et vous découvrirez qu’ensemble, grâce à lui, nous pouvons devenir du “bon pain” pour les autres. »

Jésus n’était que de l’amour, et en communiant nous devenons ce que recevons de lui, son amour qui va jusqu’au bout et triomphe du péché et de la mort que nous portons en nous.

LE DENIER

Aimer son église c’est aussi l’aider à vivre.

FAIRE UN DON